Valérie Plante a de très réelles des chances de battre Denis Coderre aux élections municipales du 5 novembre prochain

D’ici la fin de la campagne, je publierai ici une petite revue de presse hebdomadaire sur la campagne, histoire de vous donner en masse de munitions pour convaincre les gens que la meilleure chose qu’ils ont à faire pour leur avenir à Montréal, c’est de voter pour Valérie Plante et Projet Montréal le 5 novembre prochain !

[et non, je ne suis pas « objectif » tabar…]

Car pour une fois, le choix à une élection ne peut pas être plus clair : le statut quo passéiste des vieux néandertaliens du tout à l’auto des années 1950, ou un parti qui veut que chaque quartier redevienne un milieu de vie sécuritaire et convivial pour tous les montréalais.es.

En effet, Valérie Plante a de très réelles des chances de battre Denis Coderre aux élections municipales du 5 novembre comme le montre le sondage de Recherche Mainstreet/Qc125.com paru le 27 septembre 2017. Et en particulier si les jeunes sortent voter en force.

Imaginez qu’on fasse la différence le 5 novembre… Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais on ne serait plus obligé de se réveiller la nuit pour passer en revue les 375 raisons de détester Denis Coderre ! [vraie compilation qui donne le vertige…]  Et on aurait des gestes concrets rapidement pour éviter que des piétons et des cyclistes se fassent tuer à toutes ces intersections dangereuses que la ville centre refuse de sécuriser au nom de la passéiste et révoltante « fluidité automobile » à tout prix. Juste un exemple parmi tant d’autres…

En voici d’autres :

Luc Ferrandez écrit :

« Devinez combien nous allons construire de saillies l’an prochain ? 4 ou 5 . Au lieu des 20 à 30 que nous faisions à chaque année.

Je viens de voir les plans de saillies proposées et elles étaient toutes médiocres (toutes des demies saillies). Je les ai donc refusées. Explication : une directive de la ville centre n’autorise plus les travaux de verdissement, d’embellissement ou de sécurisation sur les artères. L’objectif est de consacrer toutes les ressources à la réparation de la chaussée. Comme 60% de nos rues ont été transformées en artères (y compris des rues comme Gilford) et comme les saillies sont sur les coins de rues, elles touchent presque toutes à des artères.

Seigneur, je sais que vous n’avez pas le temps d’écouter nos prières en ces temps de tremblements de terre et d’ouragans mais pourriez vous vous arranger quand même pour que Valérie soit élue ? »

Ce à quoi  Yvon D. Ranger ajoute : « Estie d’câlisse de tabarnak de criss de saint ciboire de boyenne !!!

Cette liste d’ustensile d’église était dédiée à Denis Coderre, « Maître après Dieu » qui a transformé plein de rues du Plateau en artères pour être bien sûr qu’elle vont rester laides et dangereuses… »

 

Sur https://www.facebook.com/projetmontreal/photos/a.409236985707.208090.198195040707/10155523375530708/?type=3&theater , Marianne Giguère écrit :

« Il y a beaucoup d’enjeux qui préoccupent beaucoup de monde dans une grande ville. Autant d’occasion pour un.e candidat.e à la mairie de faire connaitre et valoir ses idées et sa vision. C’est précisément l’objectif d’une campagne électorale.

Quand on a des idées et une vision, évidemment, ou quand on ne craint pas que celles de l’adversaire soient meilleures. »

Et Yvon D. Ranger commente ainsi : « Poser la question, c’est y répondre… Coderre fait le bully baveux et arrogant à longueur d’année à l’Hôtel de ville. Mais à tivi pis à rédio, y’a pas mal plus de monde qui écoute, fait que son « style » devient comme un peu plus gênant on dirait… »

 

Sur http://journalmetro.com/actualites/montreal/1206009/plaidoyer-pour-faire-du-velo-un-enjeu-electoral/ , Christine Gosselin écrit :

« Et Équipe Coderre qui dévoilera ses engagements vélo demain : mais qui est assez amnésique pour croire que quelque promesse qu’il soit serait tenue par ces gens qui en quatre ans n’ont rien fait que peinturer l’asphalte ici et là, qui ont déconstruit une partie de la piste sur Brébeuf, sur Rose-de-Lima, qui ont annulé la piste sur Laurier Ouest dans Outremont, sur l’avenue des Pins, qui ont crée des fausses vélorues dangereuses sur St-André et Mentana? Qui ont reconstruit le boulevard St-Michel à l’identique? Qui n’ont même pas fait poser des supports à vélo au centre-ville! Pour faire de Montréal une ville cycliste, ça prend la volonté de prendre à l’auto et donner au vélo et de cette volonté, entre 2013 et 2107, Équipe Coderre en a démontré aucune. La piste sous le viaduc St-Laurent dont Équipe Coderre ose se targuer, elle est du mandat précédent, avant Coderre. Depuis, on fait du surplace. On emprunte les trottoirs sous les autres viaducs. On continue de poser des vélos fantômes. »

 

Sur https://www.paris.fr/journeesansmavoiture , Marianne Giguère écrit :

« Bien que peu étendue sur le territoire du centre-ville, la Journée sans ma voiture était quand même significative, jadis, à Montréal. Depuis 4 ans, elle s’est vue réduite à une peau de chagrin, puis elle a fini par disparaître complètement.
C’est juste honteux. Déplorablement honteux. »

 

Sur http://ocpm.qc.ca/fr/parcjeandrapeau  , Anne-Marie Sigouin, porte-parole de Projet Montréal en matière de patrimoine, affirme :

« L’Office de consultation publique de Mtl a reçu le mandat de l’administration Coderre de sonder la population montréalaise en vue du prochain Plan directeur pour le parc Jean-Drapeau… APRÈS avoir :
– investi 73,4 M $ de fonds publics pour la construction d’un amphithéâtre « naturel » de 65 000 places fait presque entièrement de béton, la création d’un « village événementiel » et de l’Allée Calder – encore du béton – et l’aménagement d’une promenade riveraine (prévue depuis 2013 et dont le trajet est significativement réduit).
– abattu plus de 1 000 arbres, abandonné le projet (annoncé en 2013 après une consultation publique…) de restaurer et redonner vie au site emblématique de la Place des Nations, et démoli des bâtiments de service en bon état.
Ça ne fait aucun sens… »

 

Et finalement, un appel aux jeunes :

Christine Gosselin écrit :

« Bonjour les 18-34 ans! Si pour une fois vous accotez les taux de participation des autres groupes d’âge à l’élection municipale, Valérie Plante remplacera Denis Coderre à la mairie, et des gens qui pensent à l’avenir dans les mêmes termes que vous seront aux commandes de toutes les décisions qui concernent Montréal. Tout ce que vous avez à faire, c’est exercer votre droit démocratique et affirmer votre préférence.
Mettez le 5 novembre à votre agenda. C’est de votre ville et de son avenir qu’il s’agit. »

Joignez le mouvement aujourd’hui, inscrivez votre intention de vote pour nous donner un solide coup de main : nous comptons sur vous! ➡ bit.ly/JeVotePM

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s