Youppi Coderre, mascotte populiste à l’assaut de Montréal et puis… ce que vous allez lire ensuite est à s’arracher les cheveux, comme le disent les titres interminables sur Internet !

Ce blogue s’intéresse, comme l’annonce son sous-titre, à la toxicité sociale des grands médias. J’entends par là cette fausse objectivité qui jamais ne mord la main de son maître et qui, par ses insistances à nous faire regarder ailleurs qu’aux racines des maux qui affligent le monde, les perpétue sans cesse. Mais cette désinformation vient avec quelques fidèles avatars, dont la politique spectacle qui s’harmonise parfaitement avec la « mission » de ces grands médiocres.

En attendant le prochain « soap opera », la course à la chefferie du PQ, qui devrait nous exaspérer autant que sa dernière version intitulée, comme on s’en souvient, « Grandeur et déchéance de PKP », il existe à Montréal une mascotte politicienne sur laquelle on peut toujours compter pour animer nos étés même caniculaires, et c’est mon champion préféré, Youpi Coderre!

549137_502276973167389_2141169999_n

Comme c’est l’été et qu’on a autre chose à foutre que de parler de ce triste sire, je serais bref. En trois points, donc, voici les derniers faits saillants de notre clown triste municipal :

 «On commence à se dire que ce n’est pas pour rien que les esquisses de la Ville ne montrent personne dans l’eau», dit Sylvain Ouellet, conseiller municipal de Projet Montréal.

 « En mettant Les Forges dehors, non seulement la Ville démontre qu’elle ne considère pas le patrimoine immatériel, mais elle porte préjudice à ce patrimoine. C’est ça qui est odieux. La Ville aurait pu essayer de trouver des solutions. » » – Monique Provost, Titulaire d’un doctorat en ethnologie et patrimoine de l’Université Laval

  • De toute façon, le patrimoine et tout ce qui est le moindrement beau et sain à Montréal, Coderre s’en contre-câlisse. Un dernier exemple ? Au pied du mont royal, il s’apprête à faire poser 4000 mètres carrés de plastique et de très gros lampadaires (un terrain de soccer à surface synthétique dans le parc Rutherford, sur le site patrimonial du mont Royal !). De nombreuses voix dont Héritage Montréal ont beau s’élever contre ce projet complètement inapproprié pour ce lieu, Denis veut aller de l’avant, dans une logique qu’a parfaitement saisie Christine Gosselin qui écrit :

« À Montréal, on a au coeur de notre île-ville une particularité géographique d’une valeur inestimable, le mont Royal. Les Amis de la Montagne existent pour veiller sur cette richesse que nous partageons, et ils sont catégoriquement contre ce projet. Héritage Montréal existe aussi pour nous protéger contre les mauvaises décisions et les tendances regrettables tentantes du moment. Mais Denis Coderre ne veut rien entendre et il va couvrir Rutherford de 4000 mètres carrés de plastique et y ériger des futs de lumière qui vont complètement dénaturaliser une partie significative de cet espace qui devrait rester naturel. Pourquoi? Parce qu’il a déjà été ministre du sport, je crois, et voici comment il pense : « M’a’ fournir au bon peuple du baseball, des terrains synthétiques et toutes les bébelles qu’il faut pour les éblouir et les garder occupés à faire du sport, ils vont fêter et jouer à la balle pis comme ça y vont être contents pis y vont revoter pour moi. » Du mont Royal, comme d’à peu près tout ce que nous valorisons en commun, il s’en crisse. »

Tout cela, les grands médias en ont parlé ça et là. Mais c’est « l’ensemble de l’oeuvre » de notre mascotte populiste, de plus en plus effrayante lorsqu’on répertorie tous ses faits d’arme, sur laquelle on reste bien silencieux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s