Ces environnements qui nous empoisonnent l’existence au nom du cash

L’actualité récente nous offre l’occasion de réfléchir un peu sur l’influence de l’environnement sur les comportements humains. Comment un environnement malsain peut être nocif et même mortel pour bien des êtres humains. Et comment transformer cet environnement peut amener plus de bien être et de sécurité pour la majorité des gens. Bien sûr, les grands médiocres ne seront pas d’une aide tellement précieuse dans ce domaine, nous empêchant constamment de penser le fond des problèmes, trop occupé qu’ils sont dans le sensasionnalisme qui fait vendre de la copie, et donc de la pub.

Le premier exemple est bien sûr la tuerie d’Orlando. L’environnement ici, ce sont les guns accessibles comme une pointe de piz à la pizzéria du coin. C’est culturel, diront certains. Mais derrière cette culutre, y’a un lobby hyper-puissant qui fait obstruction à toute loi sur un contrôle plus sévère des armes à feu pour continuer de s’enrichir sur la vie (et surtout la mort) d’innocentes victimes.

Ces quatre images illustrent bien le problème et les changements qui doivent absolument être faits dans l’environnement légal de l’Oncle Sam :

Photo de Valérie Gaudreau.
CNckATOUYAQfDB7
Photo de Mark Feeney.
Photo de Boing Boing.

Pour mieux comprendre l’efficacité d’une telle législation, voici un succulent topo de Jon Stuwart et John Oliver réaisé il y a quelques années, sur une comparaison pour le moins éclairante avec une loi sur le contrôle des armes passée en Australie vers la fin des années ’90. Et manquez pas le puch final : plus con que ce lobbyiste des armes à feu, tu te tires pas dans le pied, mais dans la tête…

Toujours dans les gros lobby qui ont du sang sur les mains, celui du pétrole et du vroum-vroum est pas mal non plus… La Convergence des luttes anti-capitalistes publiait d’ailleurs le 11 juin dernier à l’occasion du Grand Prix de Montréal un communiqué intitulé Pollution, sexisme et surconsommation : dehors le Grand Prix ! | Convergence des luttes…
.

« Comme en 2012 et 2013, nous voulons dénoncer cette foire grotesque du gros cash qui est le symbole par excellence du turbocapitalisme, système à la source de la concentration de la richesse, des inégalités, des crises économiques, écologiques, politiques et sociales partout sur la planète. […]

Nous voulons rappeler aux promoteurs capitalistes et aux amateurs de bolides rutilants que la ville appartient avant tout à ceux et celles qui l’habitent. Les gens de Montréal, le monde ordinaire, n’en tirent rien d’autre que de la pollution atmosphérique et sonore, des rues engorgées partout et un centre-ville envahi par des touristes arrogants ! »

 

Cet extrait mettait on ne peut mieux le doigt sur l’un des aspects les plus révoltant de cette mascarade mortifère dans laquelle nos grands médiocres et notre mollusque de maire embarquent à pieds joints : la sécurité de nos rues qui devraient être avant tout un milieu de vie mais qui sont encore trop souvent des tuyaux à faire passer des chars. Et malgré les efforts notables de quelques administrations d’arrondissement de Projet Montréal, le Plateau en tête, peu de mesure d’appaisement de la circulation sont encore appliquées à Montréal où environ 5 piétons par jour se font rentrer dedans par des chars (dont le nombre augmente toujours de plusieurs milliers par année sur l’île de Montréal !). Et malgré aussi que l’on sait, des dizaines d’études à l’appui, que c’est en modifiant l’environnement physique des rues (trottoirs en saillies, etc.) que l’on protège réellement les piétons (et pas avec de soi-disant mesure de prévention ou de sensibilisation quand nos rues demeurent de large corridors s’apparentant au circuit Gilles Villeneuve).

Et les conséquence néfastes sont multiples, dont le manque d’exercice de nos enfants. On apprenait en effet il y a quelques jours que seulement 30% des enfants vont aujourd’hui à l’école à pied. Il y a quelques décennies, c’était 70%. C’est pour ça qu’à Laval des gens réclament juste des trottoirs. On part de loin en estie…

Tout ça, au fond, pour que l’économie roule, et qu’elle nous roule sur le corps par le fait même :
.

« According to Quartz, data from the American Psychology Association shows that 75% of American workers believe their bosses are a major cause of stress at work. However, 59% of them would not leave the job. »

Les conditions environnementales parfaites, une fois de plus, pour être en parfaite inhibition de l’action, mettre son système immunitaire kaput, et se ramasser avec toutes les pathologies imaginables. Voir la magistrale démonstration de tout ça par Henri Laborit dans Mon oncle d’Amérique (au http://www.elogedelasuite.net/?page_id=393) ou dans différents articles au http://www.elogedelasuite.net/?cat=44

Et puis ils ont oublié un dernier et 3e points dans leurs « stratégies » à la fin:
3- pulvériser le capitalisme et toutes les hiérarchies de pouvoir qui viennent avec et tuent à petit feu une majorité de gens…

.

Une chance qu’en France, on lâche rien. Et c’est pas les grands médiocres d’ici qui vont insister sur ces mobilisations monstre qui ne dérougissent pas.

« Contrairement au discours officiel du gouvernement sur l’essoufflement, la manifestation du mardi 14 juin était loin d’être le dernier baroud d’honneur d’une CGT marginalisée. C’est au contraire la plus forte mobilisation depuis le début du mouvement, cortège autonome compris. Le devenir de la loi El Khomri se repose avec acuité. »

Et pour se faire plaisir en terminant (car c’est important pour être en bonne santé…) ce coup de gueule d’Olivier Besancenot concernant l’affaire Air France, les licenciements et la précarité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s